Fashion victim et l’homme qui pliait du linge.

Comme tout ado, je voulais être en présence de filles cutes. Mais moi je n’étais pas très habile avec les filles je finnissais toujours par être le  »meilleur ami ». Ça faisait rien pour ma vie sexuelle d’être son meilleur ami!

Un jour j’apprends qu’ ESPRIT va ouvrir un entrepôt de liquidation et qu’ils engagent. Good! Esprit fait des vêtements pour femme, le linge est cheap mais pour le logo Esprit, les femmes dépensent aveuglement.

La job est simple, pour le salaire minimum, tu plies du linge sur les étales, c’est tout.

Wooow là! J’en ai vu des cutes pis des pas mal moins cutes mais j’ai surtout vu c’est quoi une bande d’amazone qui cherche le morceau de la  bonne grandeur et de la bonne couleur… C’est un choc de voir cette tornade de linge qui vole d’un bout à l’autre des tables. Après, quand la horde soit partie, on plie du linge et ça recommence.

J’en ai plié du linge Esprit. J’ai compris que mon rôle était futile et qu’il fallait toujours recommencer. Je ne peux pas. Ce n’est pas un objectif avec le quel je peux vivre, je me sens comme Sisyphe.

Je n’ai pas toffé la semaine. Mais j’ai été témoin de la force de la marque.

Encore aujourd’hui quand je vois une fille cute avec un t-shirt ESPRIT,  je veux lui enlever et lui plier son linge!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s