Fidel Castro et le rejet de l’occupation coloniale par les américains.

Fidel est décédé la fin de semaine dernière. D’un côté, les éloges posthumes, de l’autre, la rancœur et la haine de plusieurs face au dictateur de Cuba. Justin Trudeau s’est prononcé, Fidel Castro, ami de la famille, est un grand homme qui a mené la révolution et libéré le peuple cubain. Les autres, étonnés des propos du Premier Ministre du Canada, n’ont pas de souvenir tendre pour Fidel. Sa mort représente la fin d’une époque, la fin d’un règne d’oppression et le retour espéré du balancier.

Depuis Trump, les américains se sentent libres d’exprimer des commentaires qui sont souvent incompréhensibles pour nous ici, hors des États-Unis. Pour plusieurs d’entre eux, Fidel était un ennemi de la nation.

Au début de son histoire, l’Amérique c’était treize colonies anglaises mais rapidement la guerre d’indépendance donne place aux États-Unis d’Amérique. Les américains rejettent l’occupation coloniale et se prends en main. Depuis, jamais les américains ne connaîtront la persécution d’un autre état sur leur territoire. Ils élimineront les amérindiens, repousseront les mexicains et tenteront d’oublier la bataille d’Alamo. Les différents et la persécution viendront de l’intérieur. La guerre civile, la ségrégation et la répartition de la richesse sont tous des éléments qui viendront entachés l’histoire des États-Unis.

Au 20e siècles, les américains mettront en place une emprise sur le géopolitique. Belliqueux dans sa nature profonde, les États-Unis, maintenant une force mondiale, fait la guerre et place ses pions.

Mais les américains sont de mauvais perdants. Leur complexe de supériorité face aux autres nations les présentent comme arrogants et prompt à prendre des positions radicales qui ne font pas de sens pour la majorité d’entre nous.

Dans les années 20, les bootleggers et autres criminels feront fortune durant la prohibition. Ils iront à Cuba, ils blanchiront de l’argent, s’approprieront les ressources naturelles de l’île, empocheront les profits et installeront au pouvoir Fulgence Batista, rival politique et philosophique de Fidel Castro.

Viva la revolution!

Che et Fidel prendront le pouvoir par les armes et repoussera la pègre américaine, en expropriant les grands propriétaires terriens à la solde des américains et en redonnant à Cuba l’accès à ses ressources et à son autonomie. Fidel instaurera un régime communiste et ses actions seront souvent déplorables face aux dissidents.

En pleine guerre froide, les liens entre Cuba et l’URSS permettront aux USA , de ce côté du rideau de fer, d’ancrer dans les esprits cette propagande d’un monde polarisé du Bien et du Mal. Les soviétiques, Castro et le communisme étant un mal à combattre.

– Les américains se sont fait mettre dehors d’une république de bananes par Fidel Castro.

Poussés hors du pays, les américains se sentent victime de persécution. On a osé s’attaquer aux intérêts du géant (ces intérêts sont mafieux et coloniaux). Insulté, comme un enfant gâté et déraisonnable, il répondra par un embargo commercial sur Cuba. L’arrogance américaine, cette forme de paternalisme digne des grands empire, est insultante pour tout peuple qui a connu l’occupation, les violences de la guerre et la dictature.

Les USA ont pris parole et élus un nouveau Président. Maintenant que Castro est mort, l’extrême droite américaine voit la fin d’une époque qu’elle n’a pu achevé elle-même. Elle est encore remplis de rancœur et elle continuera de critiquer ceux qui s’objectent à sa version de la réalité.

La persécution est l’arme du ‘’bully’’. Ici le bully dévoile son vrai visage et on est mieux d’attacher nos tuques. Ce n’est pas fini.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s